Thunderstone, La Marketplace Qui Veut Changer Votre Vision Du Retail

Réinventer la mode à l’image du monde aristo des courses hippiques. Telle était la vision du jeune entrepreneur, encore étudiant, Arthur de Soultrait qui, en 2005, lance sa première collection respectueuse des traditions et du savoir-faire à la française. Cachemire, polo colorés et tissus italiens annoncent la couleur de sa marque de prêt-à-porter VICOMTE A. La suite ? Une PME établie et reconnue aux quatre coins du monde. Fin 2013, Arthur emploie plus d’une centaine de salariés et est à la tête d’un empire fort de 650 points de vente dans 32 pays, générant un chiffre d’affaires proche des 20 millions d’euros. A cette époque, VICOMTE A est valorisée 15 millions d’euros soit 1000 fois l’investissement initial.

En 2014, le marché chute lourdement et le jeune entrepreneur est contraint de céder sa société en 2016 à un fonds d’investissement dans de mauvaises conditions.  Rares sont les acteurs de l’économie qui savent tirer parti des échecs industriels ou commerciaux. Pourtant, c’est en tirant les enseignements de ses erreurs qu’Arthur de Soultrait, 38 ans, a su poursuivre sa route dans ce qui est devenue sa seconde aventure entrepreneuriale, Thunderstone.

Le Meilleur Du Physique Et Du Digital

Passionné par l’univers de la tech depuis plusieurs années, Arthur lance Thunderstone quelques mois seulement après avoir quitté l’aventure VICOMTE A. Cette jeune start-up se lance le défi de redynamiser le commerce en centre-ville qui a subi « de plein fouet les grèves et le mouvement des gilets jaunes l’année dernière et se heurte aux conséquences de la crise liée au COVID-19 aujourd’hui ». Finalement, « ces temps durs seront très probablement un accélérateur de changement des modes de consommation » constate Arthur de Soultrait. En effet, plus que jamais, le poids de la gestion de stock et des loyers apparaît comme un défi à relever.

Thunderstone est une marketplace connectée aux stocks de dizaines de marques en temps réel. En révolutionnant l’expérience en magasin, elle garantit aux boutiques multimarques de ne plus jamais manquer une vente et aux clients l’assurance de toujours trouver l’article de leur rêve. Vous ne trouvez pas votre taille ? la couleur que vous désiriez ? Vous pouvez désormais commander votre article sur une borne ou une tablette en magasin et vous faire livrer directement chez vous ou dans votre boutique multimarques préférée.

De VICOMTE A à Thunderstone. : Capitaliser Sur Une Expérience Riche d’Enseignements Pour Gagner Du Temps

Arthur de Soultrait nous raconte comment ce projet, né en 2018, capitalise sur son expérience passée dans le retail et le wholesale et l’évolution de Thunderstone depuis la mise en place de sa première borne dans le très trendy magasin multimarques L’Exception, au cœur de Paris.

Au sein d’un marché où les ventes de vêtements en ligne représentent plus de 20% des dépenses françaises, le chiffre d’affaires du retail accuse une croissance stagnante sur l’année 2019. Fort de ce constate, l’idée Thunderstone vient bousculer le circuit traditionnel de vente à l’aide d’une technologie innovante qui tire le meilleur des deux mondes : une expérience physique en magasin pour voir, toucher, essayer le produit et une ouverture au digital qui permet l’accès à de nouvelles gammes de produits.

Le principe zéro stock permet de minimiser les besoins financiers et les risques d’invendus des points de vente grâce à la disponibilité des stocks dans les entrepôts des marques.

Le nerf de la guerre pour convaincre les multimarques réside dans le nombre de marques répertoriées par Thunderstone et donc distribuables par son point de vente. Animé d’une volonté de cibler les « DNVB » (Digitally Native Vertical Brands), Arthur compte plusieurs dizaines de marques référencées à l’image de Kway, Caval ou encore National Standard.

Sur le plan financier comme sur le plan stratégique, Arthur peut compter sur de fidèles actionnaires : son frère Marcy de Soultrait (fondateur de Marcy Paris), Jonathan Anguelov (fondateur d’Aircall) et Marc-Antoine de Longevialle (fondateur de Le Cab). Bien s’entourer pour avancer ? « Indispensable » estime Arthur qui met un point d’honneur à confronter ses idées avec celles des membres de son équipe. Les fondateurs ont su réunir une jeune équipe de professionnels pour mener à bien ce projet innovant.

Toute ascension n’est pas sans risque, Arthur est bien placé pour le savoir. Les conclusions tirées du projet VICOMTE A sont claires : une stratégie de développement pas à pas ; « surtout pas de précipitation » confie-t-il. L’entrepreneur a évolué. Sa méthode de travail aussi.

Arthur bénéficie des acquis assimilés au cours de sa « success-story ». Aujourd’hui le créateur profite d’une vision claire du marché dont il connait parfaitement les modes de fonctionnement. Cette crédibilité renforce la légitimité du projet Thunderstone auprès des acteurs de l’écosystème.

Comme dans toute aventure, il faut bien un moteur ; et ce moteur c’est l’argent. Bien au fait, l’équipe fondatrice a su convaincre plusieurs investisseurs français tels que Frédéric Jousset (fondateur de Webhelp), Nicolas Macquin (Vitruvian Partners) ainsi que des membres de la famille Carle (fondateurs de Babilou) pour rejoindre le tour de table de la première levée de fonds. L’expérience industrielle du fondateur associé à un support stratégique et de la scalabilité du projet permettra à la jeune société de convaincre le marché français avant de se tourner vers l’international.

Chronique co-écrite par Florian BercaultTimothée Barran d’Estimeo et Jean Rognetta de Forbes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *